Logo Hub Rural
Impact of climate change on rural poverty and food security
Home > News

Agriculture et changement climatique : Renforcement des capacités de cadres ouest-africains

Un atelier régional de formation des formateurs de cinq jours s’est tenu à Dakar. A l’initiative de l’Agence régionale pour l’agriculture et l’alimentation de la Cedeao, cette rencontre visait à renforcer les capacités des participants sur la prise en compte effective des changements et variations climatiques dans les politiques et stratégies agricoles.

Le continent africain dans son ensemble ne représente que 3,4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Paradoxalement, il fait partie des régions les plus exposées aux conséquences. Selon un rapport du Cilss, les changements et variabilités climatiques affectent la productivité des principales cultures de la région ouest-africaine, notamment les cultures céréalières et les légumineuses avec des baisses comprises entre 5 et 25 % pour le sorgho et l’arachide. Sans oublier les autres conséquences que sont les inondations de plus en plus fréquentes, les vagues de chaleur, les sécheresses, l’avancée de la désertification etc.

Cependant, si les impacts des changements climatiques sont diversement connus des populations des pays d’Afrique de l’ouest, leurs dynamiques futures et les plans d’adaptation actuels ou planifiés ne sont pas bien perçus, selon un document de l’Agence régionale de l’agriculture et de l’alimentation (ARAA). De même, l’intégration des changements climatiques dans les politiques et stratégies n’est pas suffisamment réalisée notamment dans le secteur de l’agriculture. D’où l’urgence d’une prise en compte effective des changements et des variabilités climatiques dans les différentes stratégies agricoles. C’est d’ailleurs ce qui a motivé la tenue à Dakar d’une rencontre qui a visé à améliorer les connaissances des cadres venus des 15 pays de la Cedeao sur les changements climatiques, ses impacts et les pratiques d’adaptations résilientes, à les sensibiliser sur les possibilités de financement en matière de changements climatiques etc.
A l’ouverture de l’atelier, le directeur exécutif de l’ARAA, Salifou Ousseini, a rappelé que cette session de formation entre dans le cadre du projet « Renforcement des capacités des pays d’Afrique de l’ouest pour l’intégration des changements climatiques dans les politiques agricoles et la formation de projets d’investissements » financé par la Cedeao. « Cette formation va permettre de mettre à la disposition des pays des outils nécessaires à une meilleure prise en compte des changements climatiques dans la planification et la budgétisation », a-t-il déclaré.

A l’issue de ce conclave, M. Ousseini espère que l’Afrique de l’ouest disposera d’un pool d’experts formateurs nationaux capables de disséminer les connaissances pour un public plus large dans les différents pays. Il a assuré que l’ARAA accompagnera ces formateurs dans la démultiplication des résultats de la formation dans les différents pays en temps opportun. Le directeur exécutif de l’ARAA a annoncé la tenue d’une deuxième formation des formateurs en début 2016. Elle portera sur la formulation de projets d’investissements en agriculture face aux changements climatiques.

Elhadji Ibrahima THIAM

Source : Le Soleil

Crédits: AK-Project