Accueil > Actualités

Absence d'adoption de la loi foncière au Libéria : la président de la Commission foncière et la société civile dénoncent le retard et accusent les députés

Lors d’une conférence de presse, le président de la Commission foncière a demandé aux libériens de mettre plus de pression sur l’assemblée nationale pour qu’elle adopte la nouvelle loi foncière (Land Authority Act).

Selon lui, la situation foncière continue à se dégrader, tandis que l’adoption de la loi permettra de reconnaitre les droits fonciers des producteurs ruraux, de favoriser un accès équitable à la terre, de consolider la paix sociale et de faciliter le développement socio-économique du pays. Il accuse certains groupes de manigances pour éviter l’adoption de la loi.

Ce point de vue est partagé par le groupe de travail de la société civile sur les droits fonciers, qui s’est également exprimé le même jour lors d’un point de presse et qui accuse les parlementaires de privilégier les intérêts de groupes particuliers au dépend de l’intérêt général.

Liens :

Daily Observer, 27/11/15, LC Chair Brandy Calls for Speedy Passage of Land Authority Act

Daily Observer, 27/11/15, Communities Worry Over Delays in the Passage of the Customary Land Rights Act

Daily Observer, 27/11/15, The Importance of the Proposed Land Rights Act to Liberia’s Land Reform Agenda (part I)

Veille : Commission de l’UEMOA - Support technique : Hub Rural

Crédits: AK-Project