Logo Hub Rural
Bioénergies et développement rural
Accueil > Actualités

Union Européenne : "Nous ne pouvons pas attendre ceux qui freinent les choses"

Le président de la délégation du Parlement européen à la conférence climatique de Varsovie, Matthias Groote (S&D, DE), a accueilli avec prudence les conclusions de la conférence des parties (COP 19) de la CCNUCC. Les pays participants y ont défini la voie à suivre pour un futur accord sur le climat en 2015. M. Groote a regretté que le texte concernant les étapes menant à Paris ait été édulcoré, une condition pour que les pays en développement restent impliqués.

"Nous saluons le fait que cette conférence ait préservé l’objectif original de la plateforme de Durban pour un accord international impliquant toutes les parties dans un accord commun et légalement contraignant en 2015. En perspective de Paris, la conférence de Varsovie est parvenue à surmonter le fossé dangereux entre les pays en développement et développés, cependant au prix d’une définition vague des délais, alors que nous avons besoin d’engagements clairs et urgents. De nombreux points seront à régler lors de la réunion de la COP de l’an prochain", a affirmé Matthias Groote.

"En attendant, des efforts doivent être consentis, tout le monde a du pain sur la planche", a-t-il ajouté. M. Groote a également salué les mesures adoptées pour réduire les émissions issues de la déforestation (REDD) et renflouer le Fonds d’adaptation au changement climatique.

Karl-Heinz Florenz : "Nous ne pouvons pas attendre ceux qui freinent les choses"

"La conférence de Varsovie a finalement débouché sur des résultats, après avoir été proche d’un échec total. Une fois de plus, les compromis ont été trouvés bien après le délai officiel, dans des petites réunions improvisées de ministres en manque de sommeil. Cela prouve que le principe d’unanimité pour lutter contre le changement climatique à l’échelle internationale n’a pas d’avenir. À mon sens, la leçon que nous avons tirée est la suivante : les personnes qui mènent la barre ne peuvent pas attendre celles qui freinent. La lutte contre le changement climatique n’est pas une menace mais une opportunité. Cette approche doit être développée de manière plus ambitieuse là où elle a déjà porté ses fruits. D’autres devront suivre s’ils ne veulent pas perdre d’un point de vue économique", a déclaré le vice-président de la délégation du Parlement, Karl-Heinz Florenz (PPE, DE).

Une délégation de dix députés a participé à la conférence de l’ONU sur le climat organisée de lundi à vendredi dernier. Dans une résolution adoptée en octobre, le Parlement européen a rappelé la proposition de l’UE d’augmenter son objectif de réduction des émissions à 30% d’ici 2020 si d’autres grands pays émetteurs s’engagent à poursuivre des objectifs comparables.

Source : Parlement Européen

Crédits: AK-Project