Logo Hub Rural
Appui aux acteurs des politiques foncières
Accueil > Actualités

Sénégal : Le Ministre de l'Environnement confirme la tenue à Dakar en novembre 2016 de la COP 22 sur le climat

Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Mor Ngom, a confirmé lundi la tenue au Sénégal de la 22e session de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP 22), en novembre 2016.

"Nous avons déposé notre candidature et rencontré toutes les personnalités en charge des changements climatiques, à commencer par M. Ban Ki-moon, le secrétaire général des Nations unies", a dit M. Ngom à des journalistes, après avoir visité le stand de son département à la 22e Foire internationale de Dakar (FIDAK).

Il dit avoir aussi rencontré Christiana Figueres, la secrétaire exécutive de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), et toutes les "parties prenantes" de ladite convention, les partenaires techniques et financiers surtout, en vue de la tenue de la COP 22 au Sénégal.

"Les partenaires techniques et financiers ont à l’unanimité dit qu’ils feront en sorte que la rencontre prévue en novembre 2016 au Sénégal puisse être une réussite", a ajouté Mor Ngom.

"Le Sénégal a fini de démontrer que c’est un pays regorgeant des expertises avérées. A toutes les négociations, à la COP 19 de Varsovie, les experts sénégalais ont participé de la manière la plus [engagée] et représenté dignement le Sénégal", a souligné M. Ngom.

Il a ajouté : "Nous sommes même parvenus à gagner une place de vice-président, au sein de la COP. Et, cela est important."

Pour éradiquer les changements climatiques ou réduire leurs conséquences, les pays de la COP doivent "travailler ensemble", a-t-il affirmé.

Lors de la COP 19, à Varsovie (Pologne), en novembre dernier, le président du comité des chefs d’Etat africains sur les changements climatiques, le Tanzanien Jakaya Kikwete, et d’autres responsables de la COP étaient favorables à la tenue au Sénégal de la 22e session de l’organisation, avait annoncé M. Ngom.

Selon lui, plusieurs pays européens avaient aussi promis de soutenir la candidature sénégalaise.

La COP est la plus grande manifestation du système des Nations unies pour les accords multilatéraux concernant les changements climatiques.

Le Sénégal a trois ans pour mener à bien ce projet de candidature et relever le défi que représente l’organisation d’une telle manifestation internationale. Après Varsovie, le Pérou et la France vont accueillir respectivement les COP 20 et 21, en 2014 et 2015.

Source : LTF/ESF & APS, via MediaTerre

Crédits: AK-Project