Logo Hub Rural
Home > Support to land stakeholders > News

Massacres de Jos : le directeur de l'antenne nigériane de l'Institut français de recherche en Afrique met en avant des causes foncières

Dans un article du quotidien Le Monde, Bernard Caron, directeur de l’antenne nigériane de l’Institut français de recherche en Afrique, estime que c’est « l’absence d’un droit foncier formel qui donne lieu à des conflits où des lois différentes (droit islamique, droit fédéral) limitent les possibilités de résolution ».

Les responsables politiques locaux sont également accusés d’entretenir les hostilités avec le système des « certificats d’indigénéité » fondés sur le droit du sang.

« Le moteur de tout cela est la corruption, tant pour se faire élire que, une fois élu, pour détourner à son profit personnel l’argent de la rente pétrolière », estime Bernard Caron. « C’est quand ce système politique ne fonctionne plus que se manifeste l’attrait du religieux dans ses versions les plus extrémistes ».

Source : Le Monde, 10/03/10, « Nigeria : les massacres du week-end ont fait 109 morts, selon la police »

Mots clés

Crédits: AK-Project