Logo Hub Rural
Accueil > Actualités

De l'ambivalence des relations entre pouvoir central et chefferies : Abdoulaye Wade promet d'accorder un statut aux chefs de village

Depuis les Indépendances, les Etats ouest-africains ont majoritairement entretenu des relations ambivalentes, voire chaotiques, avec les chefferies coutumières.

D’une part, ils demeurent réticents à reconnaitre officiellement un rôle aux chefs coutumiers, même lorsqu’ils sont chefs de village. Cette réticence est encore plus marquée en ce qui concerne la reconnaissance des droits et pouvoirs fonciers de ces chefs.

Mais, d’autre part, les pouvoirs centraux ont souvent cherché à créer des alliances, ou des relations de clientélisme, avec ces derniers, conscients de l’influence qu’ils pouvaient avoir sur les populations rurales lors des échéances électorales.

L’effectivité de la décentralisation en milieu rural vient complexifier davantage ce jeu d’acteurs.

Seuls quelques pays ont "offert" un statut aux chefs de village, sans pour autant reconnaître l’entièreté de leurs droits fonciers, comme le Ghana ou le Niger (dans ce dernier pays, ils sont auxiliaires de l’administration). Mais un tel statut peut parfois donner naissance à une forme de mise sous tutelle, de contrôle.

Au Sénégal, les chefs de village n’ont pas de rôle officiel. En matière foncière, ce sont les conseils ruraux, que forment les élus locaux, qui disposent du droit d’affecter ou de désaffecter les terres.

Abdoulaye Wade a rencontré, mardi 19 juillet 2011, de 2 à 3.000 chefs de villages et leur a promis, entre autres, un statut, une indemnité financière de 50 à 70 000 F Cfa, une carte professionnelle et des décorations.

Plusieurs médias sénégalais n’ont pas manqué de souligner l’ambivalence de ces promesses, faites à quelques mois de l’élection présidentielle.

Sources :

- APS, 13/07/11, « Ousmane Ngom réaffirme la volonté de l’Etat d’instaurer le nouveau statut du chef de village »

- RFI, 20/07/11, « Au Sénégal, Abdoulaye Wade promet de valoriser le statut des chefs de village »

- Sud Quotidien, 20/07/11, « Des chefs de village votent Wade en 2012 - Retour d’investissement »

- Sud Quotidien, 20/07/11, « Dis-moi comment vote le village »

- Sud Quotidien, 20/07/11, « Face à Wade - Les chefs de village exposent leurs doléances »

- Le Soleil, 20/07/11, « Valorisation de la fonction - Me Wade annonce des salaires de 50.000 à 70.000 F »

- Enfin, une revue de presse assez complète : APS, 20/07/11, « La rencontre de Wade avec les chefs de village à la une »

Crédits: AK-Project