Logo Hub Rural
Promotion de la cohérence des politiques agricoles
Accueil > Activités

Conclusions de la réunion de la task force pour la mise en œuvre de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire en Afrique de l’Ouest, 19 au 20 février 2014 à Abidjan.

Sur Invitation de la CEDEAO, s’est tenue du 19 au 20 février 2014 à Abiddjan, République de Côte d’Ivoire, la réunion de la task force pour la mise en œuvre de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire (RRSA) en Afrique de l’Ouest.

La rencontre a vu la participation des Responsables des sociétés d’Etat en charges de la gestion des stocks nationaux de sécurité alimentaires dans les pays de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS ; la Société civile ; les Partenaires Techniques et Financiers ; les Organisations sous-régionales, régionales et internationales ; les Cadres et experts de la CEDEAO, de l’UEMOA et du CILSS.

Les objectifs de la réunion étaient de : a) restituer les résultats des études afin de (i) recueillir les suggestions et avis des acteurs impliqués dans la RRSA, (ii) valider au plan technique le cadre institutionnel de la RRSA et (iii) proposer des mesures concrètes pour l’accélération de la mise en place de la RRSA ; b) de partager l’information sur la mise en œuvre effective de la RRSA : contributions des Etats membres, de la Commission de la CEDEAO et des Partenaires techniques et financiers.

La réunion a examiné les propositions des consultants relatives aux modalités de mise en œuvre opérationnelle de la Réserve régionale de Sécurité Alimentaire, sur la base des décisions prises par les instances statutaires de la CEDEAO qui ont pris un acte additionnel consacrant la création de cette réserve régionale.

Les participants ont félicité le travail accompli et discuté les différentes propositions liées à la gouvernance et au dispositif institutionnel ; la la mise en place de la Cellule Info-stocks ; les modalités d’approvisionnement ; les modalités de contractualisation en matière de stockage et conservation des vivres ; et les modalités de déclenchement de la Réserve régionale et aide à la décision du Comité de Gestion.

En outre, les participants ont soulevé plusieurs préoccupations dont :

-  La nécessité de définir précisément les règles de mobilisation de la réserve financière de façon à répondre à la diversité des besoins des pays et à mobiliser de façon équilibrée et complémentaire les deux outils : le stock physique et la réserve financière ;
-  La nécessité d’améliorer l’appréciation des crises pastorales, en intégrant les éléments liés à la sécurité et à la mobilité ;
-  La question des barrières aux échanges entre les pays, qui peuvent considérablement retarder la mobilisation des vivres et affecter la rapidité et l’impact de la Réserve régionale. Les Etats devront prendre des mesures concrètes pour assurer la libre circulation des vivres, tout particulièrement en temps de crise ;
-  L’importance de mettre en œuvre l’ensemble de la stratégie de stockage de sécurité, incluant les autres lignes de défense, et notamment la mise en réseau des stocks de proximité ;
-  L’importance de développer rapidement tous les outils de l’ECOWAP et en particulier l’ARAA et le Fond Régional, et de renforcer les capacités des différentes catégories d’acteurs impliquées pour accompagner le déploiement de ces outils.

Enfin la Commission de la CEDEAO a présenté son approche et les priorités qu’elle propose de privilégier à savoir : i) mettre en place le dispositif pour assurer la souveraineté de la région : recrutement du personnel de l’UTGR, équipements, mise en place du Comité de Gestion, etc. ;ii) réaliser les premiers achats pour la réserve physique ; et iii)constituer une partie de la Réserve financière.

Les participants ont félicité la Commission et l’ont encouragé à enclencher rapidement les premières actions.

Télécharger le rapport final

Crédits: AK-Project