Accueil > Actualités

Agriculture: Pour une information intégrée du secteur agricole

La CEDEAO plaide pour une information intégrée du secteur agricole - Le coordonnateur du système d’information sur le secteur agricole (ECOAGRIS) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), HAya Dadé, a estimé jeudi après-midi à Dakar, au Sénégal, qu’il faut un système d’information fiable pour une agriculture forte et moderne pour la région.

’Au regard des insuffisances des dispositifs existants et avec l’avènement de la politique régionale agricole commune et du programme détaillé de l’agriculture africaine, la CEDEAO a, en collaboration avec les institutions partenaires, décidé de mettre en place un système d’information intégrée sur le secteur agricole’, a-t-il déclaré au cours de la cérémonie du lancement de l’ECOAGRIS.

M. Dadé a indiqué que l’objectif de la composante CEDEAO de ce programme est d’aider l’institution à se doter de moyens pour soutenir et gérer efficacement les interventions régionales dans le cadre de la politique agricole commune, et particulièrement à mieux gérer les questions de la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest.

Il a toutefois ajouté que l’une des activités phares de ce programme est la mise en place d’un système d’information intégré sur le secteur agricole de l’Afrique de l’Ouest.

Selon lui, le programme va permettre aux décideurs de disposer et utiliser des données, des informations et analyses fiables sur le secteur agricole de l’Afrique de l’Ouest pour aider à mieux formuler et mieux assurer le suivi des politiques et stratégies de développementagricole et à promouvoir les échanges commerciaux de produits agro-alimentaires, mais aussi à mieux gérer les questions de sécurité alimentaire dans la région.

Pour la secrétaire générale du ministère sénégalais de l’Agriculture, Mme Maimouna Lô Guèye, le programme vise à instaurer une vision stratégique fédérant les initiatives en cours dans la région et servant en même temps de réceptacle aux interventions futures.

Selon elle, l’ECOAGRIS va être un instrument dynamique de suivi de l’agriculture en Afrique de l’Ouest et devra permettre de disposer d’informations actualisées.

Pana 16/03/2012

Crédits: AK-Project